CALAIS À L’ÈRE VALLS / CALAIS IN THE AGE OF VALLS

Visite plusieurs fois annoncée, plusieurs fois reportée, Manuel Valls, ministre de l’intérieur, est venu à Calais le 12 décembre.

La visite à Calais est devenue un exercice obligé pour les ministres de l’intérieur et de l’immigration, Sarkozy en 2002 et la fermeture du Centre de Sangatte, Besson en 2009 et la « fermeture de la Jungle de Calais ». C’est en plus un moment où le présidentiable Valls se met en scène comme chef de file des socialistes aux municipales.

Sa visite a été constituée de différents moments, au cours desquels il s’est présenté de manière différente devant des personnes différentes. On en retire comme impression qu’il a dit à chacun ce qu’il souhaitait entendre, tout en se montrant toujours « à l’écoute ». Notamment, aux associations il a annoncé la disponibilité de l’État à travailler sur l’idée de « maisons du migrant », tandis qu’il parlait renforcement de la lutte contre les mêmes migrants aux policiers et à la maire de Calais.

Avec un peu de recul, les ouvertures en direction des associations sont confirmées dans le discours, mais ne se concrétisent pas – ou pas encore. Il faudra attendre que les élections passent pour qu’on puisse voir s’il s’agit d’un simple désamorçage des mécontentements par des promesses sans lendemain, ou s’il s’agit d’une orientation nouvelle de la politique de l’État.

Par contre, le volet répressif est bien en place, avec la sédentarisation d’une compagnie de CRS à Calais (jusqu’à présent, les compagnies de CRS tournaient et étaient remplacées toutes les trois semaines), la relégitimation dans le discours officiel de la répression policière, et une intensification des opérations de déguerpissement pression mise les personnes pour qu’elles dégagent de certains lieux). Présence massive de la police autour du lieu de distribution des repas aux heures de distribution de manière à dissuader les exilés d’y venir, contrôles au faciès répétés dans les lieux publics dont on veut chasser les exilés, contrôles répétés et plus ou moins brutaux dans les campements, parfois plusieurs fois au cours de la même matinée, destructions de tentes et d’effets personnels, expulsions sans procédures, l’arsenal du harcèlement est là et bien là.

Visit repeatedly announced, postponed several times , Manuel Valls, interior minister , came to Calais on December 12 .

The visit to Calais has become a necessary exercise for the Ministers of the Interior and Immigration , Sarkozy in 2002 and the closure of the Sangatte Centre , Besson in 2009 and ” closing the Jungle of Calais .” This is in addition a time when the presidential Valls takes the stage as leader of the socialist municipal campaign.

His visit was made of different times in which he presented himself differently to different people. One gets as print he told everyone what he wanted to hear , while showing himself “listening preoccupations”. Notably, he has announced to the associations the availability of the state to work on the idea of “houses of migrant” as he spoke of strengthening the fight against the same migrants to the police and the mayor of Calais.

With hindsight , the openings to the associations are confirmed in the speech, but did not materialize – or not yet . We will be able to see only after the elections if it is a simple way to defuse discontent by empty promises , or whether it is a new policy direction of the State.

For cons , the punitive aspect is in place , with the settlement of a company of CRS in Calais (until now , companies of CRS turned and were replaced every three weeks ) , the re-legitimization in the official discourse of the police repression and eviction operations increased pressure put people so that they give up some places . Massive police presence around the place of food distribution at the distribution time to deter exiles to come , controls facies repeated in public places which they want to chase the exiles , repeated checks , more or less brutal , in camps , sometimes several times during the same morning , destruction of tents and personal belongings , evictions whithout legal procedures, the harassment arsenal is here.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s