BELGIQUE : COMMUNIQUÉ DES GRÉVISTES DE LA FAIM / BELGIUM : PRESS RELEASE FROM THE HUNGERSTRICKERS

(English automatic translation bellow)

Communiqué public des grévistes

Nous avons entamé une grève de la faim le 22 novembre à 15h, pour affirmer notre désaccord face aux politiques répressives de notre gouvernement à l’égard des réfugiés afghans.
Le choix d’une grève de la faim n’est pas rien, c’est un acte fort ; dans lequel on montre que l’on préfère mettre notre vie en danger plutôt que de vivre dans un pays où la démocratie s’évapore. La grève de la faim est une action non violente. Elle fut utilisée dans de nombreuses luttes gagnées pour la démocratie, comme l’ont fait Gandhi ou Martin Luther King. Depuis le début, le combat des afghans est non violent et plein de dignité. Pourtant, ils ont fait face à une violence d’Etat rarement égalée en Belgique.
Nous marquons notre soutien et notre respect à la non-violence du combat des afghans et nous dénonçons l’extrême violence de l’Etat Belge à leur égard : gaz lacrymogène sur des femmes et des enfants en sit-in, mort d’Aref, expulsions, … Les enfants sont traumatisés. Les nombreuses expulsions de bâtiment ont entrainées une peur profonde des uniformes.
Nous partageons le quotidien de ces hommes, de ces femmes et de ces enfants depuis des mois. Actuellement, nous sommes dans une église et nous avons froid. Nous ne trouvons pas les mots pour répondre à leur détresse.
Dans les dessins des enfants, ce sont des bombes, des flammes et de la peur. L’espoir des jeunes filles est de pouvoir aller à l’école. L’espoir des parents est d’offrir un avenir à leurs enfants.
C’est seul que nous avons fait le choix d’entamer une grève de la faim. Nous le faisons en notre propre nom. Nous le faisons en tant que citoyen belge indigné par la situation. Le but n’est pas d’obtenir une reconnaissance de qui que ce soit mais d’avoir un changement réel. Car nous croyons encore en la démocratie. Nous espérons voir du courage politique. Nous espérons un respect des droits et un retour à la dignité.
Nous revendiquons :
Une enquête parlementaire sur la mort d’Aref pour déterminer la responsabilité de la Belgique dans celle-ci. Aref était un afghan privé de titre de séjour. Il a introduit 4 demandes d’asile qui ont été refusé sous prétexte qu’il n’était pas en danger. Aref a accepté un retour volontaire en Afghanistan et il en est mort, tué par les talibans qu’il craignait !
Un audit indépendant de la police de 1000 Bruxelles sur les violences policières. En effet, ces derniers temps, nous avons été témoin de plusieurs manifestations réprimées avec violence, dont celles des afghans.
Un moratoire sur les expulsions des afghans. L’Afghanistan est un pays en guerre où l’armée belge est engagée. Même le ministère des affaires étrangères déconseille aux belges de partir en Afghanistan.
Un statut légal qui permet une vie digne et humaine. Avec le moratoire, les afghans devront rester en Belgique. Donc ils doivent avoir des droits humains comme cela se fait dans d’autres pays.
Une réflexion approfondie sur la politique d’immigration en Belgique.
Nous espérons rencontrer Monsieur Di Rupo, Madame Deblock, Madame Onckellings, Monsieur Magnette, Madame Milquet, Monsieur Reynders ainsi que d’autres politiciens afin de pouvoir entamer un dialogue. Par ce biais, nous demandons aux différents ministres un rendez-vous.
WE WILL TAKE JUSTICE

Anissa et Clément
https://450afghans.owlswatch.net/

 

Public announcement of the hungerstrikers


We have started a hunger strike on November 22 to 15h, to affirm our disagreement with the repressive policies of our government towards Afghan refugees.
The choice of a hunger strike is not nothing, it is a powerful act , in which we show that we prefer to put our lives in danger rather than live in a country where democracy has evaporated. The hunger strike is a nonviolent action. It was used in many struggles for democracy won , as did Gandhi and Martin Luther King. From the beginning, the struggle of Afghan non-violent and dignified . Yet they faced a state violence rarely equaled in Belgium.
We mark our support and respect to the non- violence of the struggle of Afghan and denounce the extreme violence of the Belgian State against them : tear gas on women and children in sit-ins, death Aref, evictions … Children are traumatized. Numerous evictions have entrained building a deep fear uniforms.
We share the lives of these men, women and children for months. Currently , we are in a church and we are cold . We can not find the words to respond to their distress.
In the drawings of children, they are bombs, flames and fear. Hope girls is to go to school . The hope of parents is to provide a future for their children.
It is only that we have chosen to begin a hunger strike . We do this on our own behalf . We do this as a Belgian citizen outraged by the situation. The goal is not to obtain recognition of anyone but to have real change. Because we still believe in democracy . We hope to see political courage. We hope a human rights and a return to dignity.
We claim :
A parliamentary inquiry into the death of Aref to determine the responsibility of Belgium therein . Aref was an Afghan private residence . He introduced four asylum seekers who have been refused on the grounds that he was not in danger. Aref has accepted a voluntary return to Afghanistan and he is dead, killed by the Taliban he feared !
An independent audit of the 1000 Brussels police police violence . Indeed, in recent times, we have witnessed several demonstrations repressed with violence , including those of Afghanistan .
A moratorium on deportations of Afghans. Afghanistan is a country at war where the Belgian army is engaged. Even the Department of Foreign Affairs advises the Belgian going in Afghanistan.
A legal status that allows a dignified human life. With the moratorium , Afghan will stay in Belgium . So they must have human rights as is done in other countries .
Depth reflection on immigration policy in Belgium.
We hope to meet Mr. Di Rupo , Deblock Madam , Madam Onckellings Mr Magnette , Mrs Milquet , Mr Reynders and other politicians in order to begin a dialogue. Through this, we ask a different ministers appointment.
WE WILL TAKE JUSTICE

Anissa and Clement
https://450afghans.owlswatch.net/

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s